L’acide hyaluronique

/L’acide hyaluronique
L’acide hyaluronique2018-07-04T09:15:28+00:00

La villa Esthétique propose des traitement à l’aide d’acide hyaluronique. En ce qui concerne la volumétrie, les acides hyaluroniques sont très réticulés et sont dotés d’une rhéologie différente.

L’acide hyaluronique est une substance que notre organisme fabrique de façon naturelle. Il s’agit d’un sucre dont la synthèse diminue inexorablement avec le temps.

Ce polysaccharide est l’agent majeur d’hydratation de la peau grâce à son hydrophilie. Il est dégradé par le système enzymatique intracellulaire (hyaluronidases) et les radicaux libres.

L’hydratation de la peau est donc dépendante de l’équilibre entre la synthèse d’acide hyaluronique (qui attire l’eau) et l’action des hyaluronidases endogènes (qui consomme l’acide hyaluronique).

Au cours du vieillissement, cette balance se modifie en faveur des hyaluronidases, avec de surcroit, une diminution de la qualité de l’acide hyaluronique fabriqué.

Il en résulte, de façon plus ou moins marquée, un dessèchement cutané, une atrophie dermique (peau qui s’affine), un ralentissement de la cicatrisation des plaies, et une plus grand risque d’apparition de vergetures.

Chez la femme, à partir de la ménopause, la chute des hormones (progestérone et oestrogènes principalement) induit une diminution plus importante que chez l’homme de la synthèse d’acide hyaluronique au niveau du derme.

L’acide hyaluronique possède de nombreuses propriétés parmi lesquelles on distingue :

  • une hydrophilie considérable : en effet, une molécule d’acide hyaluronique peut attirer jusqu’à 1000 molécules d’eau. Il en résulte un fort pouvoir hydratant, comblant et volumateur naturel.
  • une viscosité et une élasticité remarquables
  • une activité anti-oxydante par piégeage dans la molécule d’acide hyaluronique des radicaux libres, conférant une activité ralentissant le vieillissement cutané
  • un rôle de barrière contre les agressions virales et bactériennes.

La Médecine Esthétique actuelle en France se doit d’être avant tout sécuritaire. Les injections d’acide hyaluronique demeurent donc le dispositif médical par excellence car totalement résorbables et biodégradables dans le temps.

Ces « fillers » sont conçus pour durer plus longtemps que l’acide hyaluronique endogène (fabriqué par notre organisme) notamment grâce au processus de réticulation des molécules lors de leurs fabrications.

Pour réaliser un traitement de volumétrie, Il est classique de séparer le visage en 3 zones :

  • la zone supérieure (le front),
  •  la zone moyenne (le cerne, la vallée des larmes, les pommettes, le sillon naso-génien et les rides jugales) et,
  • la zone inférieure (la bouche, les rides de la marionnette, le menton et l’ovale du visage).

Pour chacune de ces zones un traitement injectable à l’acide hyaluronique vous sera proposé(e). Une première consultation sera bien sûr nécessaire si vous n’avez jamais réalisé ce type d’acte esthétique. Lors de cet entretien, le médecin vous remettra un questionnaire médical précis afin de pouvoir établir la faisabilité de l’acte, et délivrera un consentement éclairé « acide hyaluronique », qui vous renseignera sur les indications, les contre-indications et les effets indésirables connus. Ensuite un devis vous sera proposé et vous pourrez choisir après quinze jours de réflexion de réaliser cette ou ces injections.

Prenez rendez-vous